Favoriser l’émergence de l’Internet des objets au Québec

Le Centre d’innovation en microélectronique du Québec (CIMEQ), un Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) rattaché au Collège Lionel-Groulx, a tenu les 30 et 31 mai 2017 à Sainte-Thérèse, un séminaire sur le thème de l’Électronique du futur. Espace RADAR y était et a mobilisé près de 40 participants du secteur de l’électronique dans le but de présenter les avantages et opportunités reliés à l’adoption des technologies de l’Internet des objets (IdO).

Cet événement a été l’occasion pour le professeur Vincent Sabourin,  directeur du projet Observatoire des stratégies de commercialisation de l’innovation (OSCI) de l’ESG UQAM, de présenter les tendances en technologies de l’IdO dans le marché de l’électronique. Entrepreneurs et acteurs de cet écosystème ont pu apprécier le contenu très pertinent offert par Francoys Labonté, directeur général du Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM), et de monsieur François Beaubien, président de Matricis, en ce qui a trait à la gestion et à la valorisation des données issues de l’intégration des technologies de l’Internet des objets.

Michel Rioux, professeur et directeur du programme de Génie des opérations et de la logistique (GOL) à l’ÉTS et vice-président du réseau collaboratif, a animé un atelier instructif sur les modèles d’affaires en utilisant l’exemple de la technologie développée par EERS, une société spécialisée à la protection de la sécurité auditive des travailleurs. Michel Bisson, président de IDEA Stratégies et directeur technologique chez EERS, a par ailleurs fait profiter les participants de son expertise en matière d’applications possibles de la technologie de protection auditive. Par cet atelier, le professeur Rioux a voulu rappeler « qu’aucune démarche en développement de produit ne peut débuter sans un examen préalable du modèle d’affaire à utiliser ».

Selon Michel Chabot, directeur général par intérim du CIMEQ : « L’électronique du futur combine une variété de secteurs industriels et applicatifs qui ont tout à gagner de ces transferts de connaissance ». Par la tenue du séminaire, monsieur Chabot souhaite mettre en lumière le Centre d’innovation en microélectronique du Québec, lequel travaille à la croissance de l'industrie microélectronique québécoise et au développement des PME de ce secteur technologique d’avenir dans une perspective de développement durable.

Pour Vincent Sabourin, l’adoption des innovations perturbatrices est une avenue incontournable pour le positionnement du Québec sur la scène mondiale, autant au niveau des enjeux  technologiques qu’économiques. « Nous remarquons une grande convergence dans les technologies de l’Internet des objets en termes d’applications pour des domaines d’activités à première vue sans lien direct. Ainsi, les capacités technologiques développées dans le secteur des matériaux avancés peuvent très bien être employées dans le domaine du transport ou du bâtiment intelligent et même s’appliquer à l’industrie des vêtements connectés. Nous apercevons alors qu’une collaboration multisectorielle peut permettre d’accélérer l’adoption de certaines technologies dans les créneaux priorisés à l’échelle nationale et faciliter l’accès aux marchés ».

« Nous souhaitons que les entrepreneurs et acteurs des écosystèmes de l’innovation puissent saisir les opportunités de valoriser davantage les produits et services porteurs à travers les activités de maillage du réseau collaboratif. Les mobilisations Espace RADAR ont permis d’obtenir le dessin d’une vision commune des défis en adoption et commercialisation des technologies de rupture appliquées à plusieurs secteurs économiques. Ainsi, le rayonnement du Forum Adoption-IdO, prévu en octobre 2017, est une occasion de démontrer l’avantage compétitif du Québec par le biais d’une vitrine commerciale à haute valeur ajoutée. Il s’agit d’un moment opportun pour se positionner », ajoute Michel Langelier, directeur général du réseau collaboration Consortium Innovation.

Information :
Michel LANGELIER
Directeur général, Consortium Innovation
michel.langelier@consortium-innovation.org
(514) 712-2727

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *