Internet des objets: le Québec a un retard à rattraper

Sur la photo, de gauche à droite : Vincent Sabourin, professeur de stratégie des affaires, ESG UQAM; Saul Polo, député de Laval-des-Rapides, adjoint parlementaire du ministre des Finances et président d'honneur du Forum Adopte IoT; Robert Poëti, ministre délégué à l'Intégrité des marchés publics et aux Ressources informationnelles; Michel Langelier, président-directeur général du réseau collaboratif Consortium Innovation; Patrick Huot, adjoint parlementaire du ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la révision permanente des programmes et président du Conseil du trésor.

Le Journal de Montréal | Le Journal de Québec | Édition du 3 novembre 2017
Par Philippe Orfali

Le Québec a avantage à mettre les bouchées doubles s’il souhaite un jour se hisser parmi les leaders de l’«internet des objets», un marché en pleine croissance évalué à 1700 milliards $ qui doit révolutionner autant les milieux de travail que la maison au cours des prochaines années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to top